dimanche 27 septembre 2015

Vision spectrale

Toile de Konstantin Razumov

Être belle sans charme c'est comme être instruite
Sans intelligence ; l'on prend pour pensée profonde
Une platitude épaissie, juste un peu enduite
D'une culture de surface qui s'étale en faconde.

Ce déhanché annonce le déambulatoire ;
Tu penses savoir marcher dans des talons aiguilles
Sur le boulevard qui n'est plus qu'un champ de foire ?
Un dos ondulé est ta future estampille.

Tu tiens pour ouverture d'esprit ta béance flasque ?
Demain, un pot de chambre sera ton seul vasque.
Et quand tu auras trouvé ton gentil nounours

Pour lequel tu déploies tout le kit de tes charmes,
Tu boudineras sans que ça te fasse alarme.
Le samedi, vous ferez ensemble les courses.

Le spectre à trois faces
Un jour, sur les grands boulevards

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire