samedi 19 septembre 2015

Trois léopards de gueules

Armes de la ville de Stratford-upon-Avon (Warwickshire - Royaume-Uni)

Fauve de l’an présent, tu nous dis d’être heureux,
Tout un an, que de jours, mais bon, l’on s’y efforce,
Le temps peut être doux, dessous sa rude écorce,
Léopard du présent, le temps est savoureux.

Léopard du passé, ta sagesse profonde
Nous dit de ne point trop accumuler d’objets,
De ne pas nous charger tout au long d’un trajet
Par lequel, chaque jour, nous découvrons le monde.

Fauve de l’an qui vient, tu nous offres de boire
Aux jours plein de douceur, aux brillants lendemains ;
Ils surgissent au gré du calme effort humain,
Ces jours de l’an qui vient, ces beaux jours sans déboires.

4 commentaires:

  1. Dites donc Cochonfucius, quel est ce petit jeu? (voir le brandisseur de lance, voir aussi les trois léopards) et après qu'est-ce qu'on fait? Hein?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, on fait tout ce qu'on veut.

      Supprimer
    2. C'est vrai? On peut faire tout ce qu'on veut?

      Supprimer