mardi 1 septembre 2015

Si j'étais une sirène

Toile de Michael Cheval

Si j'étais une sirène, je ne songerais pas
À me languir sur un rocher battu d'écume,
Ni à guetter le marin perdu dans la brume
Pour l'attirer à moi et en faire mon repas

Je plongerais, ma mie, au fond des océans,
Et ne craindrais pas même d'explorer les abysses,
Pour te chercher les trésors que des mécréants
Pillèrent pour en faire des objets de maléfices.

Je te rapporterais des colliers de perles,
Des rivières de diamants en forme de pairles,
Des bagues, des boucles d'oreille et même des couronnes.

Tu me dirais : « Sirène, je ne veux point de cet or
Pour lequel tant d'hommes périrent d'une bien cruelle mort ;
Tu sais que l'amour est mon seul et unique trône. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire