mardi 22 septembre 2015

Sagesse de la nature et folie de l'homme

Toile de Tomasz Alen Kopera

Tu veux plier la nature à ta volonté,
Prétendant la corriger à ta convenance,
N'hésitant pas, au besoin, à la démonter ;
Là où tu passes, tu veux marquer ta dominance.

Pauvre imbécile ! La nature a été avant
Que tu ne fus et dépasse de très loin ta science.
Quand tes cendres seront dispersées par le vent
Et que l'Univers aura dissous ta conscience,

Elle reconquerra aussitôt tout son plein droit,
Se riant de ce nain qui se croyait un roi.
Tu n'es pas même capable de créer un moustique ;

Tu fabriques des jouets qui déchaînent les enfers ;
Tu as conquis la terre par le feu et le fer,
Rêvant de remplacer ta chair par du plastique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire