mardi 8 septembre 2015

Du choix des mots


Faut-il tremper sept fois la plume dans son encrier
Avant d'écrire un mot, à l'image de la langue
Dans sa bouche ? Certes, il faut souvent décoquiller
Les mots et même les débarrasser de leur gangue,

Ce qui demande du temps et de la retenue ;
Savoir exactement ce que l'on prétend dire ;
Car il ne suffit pas d'avoir une belle tenue,
Pas plus que de rire pour avoir un beau sourire,

Encore faut-il que la langue soit à la hauteur
Et n'ait pas sur l'ensemble un effet gâteur.
C'est toujours par les mots qu'une personne se révèle ;

Mais il ne leur suffit-il pas d'être choyés
Ou mesurés ; le vrai ne se laisse pas noyer
De la sorte ; une belle forme parfois rien ne recèle.

ML, Les nuits de Chelsea

2 commentaires:

  1. Du Troll de la Lisière.

    Certains mots tuent, d'autres blessent. Et puis il y a les mots doux, vrais ou faux, ceux qui reflètent des sentiments honorables ou ceux qui flattent pour duper.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait. Les vrais mots sont rares. Ils peuvent se répéter sans s'épuiser. On ne se lasse ni de les dire, ni de les écouter.

    RépondreSupprimer