dimanche 27 septembre 2015

Doute et abstinence

Toile d'Eve Ventrue

Je me suis prise à lire les écrits dits sacrés
Et y ai trouvé des paroles pleines de sagesse ;
Il me fallait bien, tôt ou tard, m'y consacrer
Pour comprendre d'où vient de l'homme son étroitesse

D'esprit ; j'ai lu dans les textes dits révélés
Le bien et le mal qu'on en peut tirer et toutes
Les raisons qui peuvent conduire à se quereller ;
J'en ai déduit qu'à la foi aveugle, le doute

Est de loin préférable, car nul massacre
N'en peut sortir, même s'il ne m'est pas un sacre ;
Dans le doute on s'abstient et se tient à distance

De toute exaltation, que les faibles d'esprit
Confondent avec l'inspiration, une duperie
Qui n'est jamais que de l'orgueil la sous-traitance.

Le spectre à trois faces
En odeur de non sainteté

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire