dimanche 13 septembre 2015

De carnation diapré d'argent


La beauté d'un visage n'est rien si le regard
N'inspire que le vide et promet la platitude ;
De même, le sourire n'est qu'un agrément hagard
S'il n'est que le rictus d'une bovine bravitude.

J'aime d'un regard sentir l'intérieure plénitude
Et d'un sourire une invitation à l'ailleurs ;
Nous les mortels sommes des rêveurs d'infinitude
Car notre âme est cousue par un cosmique tailleur.

L'Amie, si je me découvre une partie creuse,
J'y trouve une belle occasion d'être généreuse ;
J'y suis ton hôtesse quand tu me viens visiter.

De par ma carnation, ma demeure t'est ouverte ;
Par mon diapré d'argent, ma vue est offerte
À la vraie beauté, qui n'est en rien limitée.

Le spectre à trois faces
Héraldique parallèle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire