lundi 21 septembre 2015

Crépuscule


L'Amie, au crépuscule, le ciel était d'ambre
Sur une longue traînée qui couvrait tout l'horizon ;
C'était une de ces belles soirées de septembre
Qui fait se bien sentir chez soi, en sa maison,

Et qui laisse augurer d'un lendemain serein et tranquille.
Ce coucher avait d'une aurore toute l'intensité ;
C'était une belle nuit qui se levait sur la ville
De Paris, plus que jamais ma bonne vieille cité,

Même si plus d'un qui demeure en elle la méprise,
Voire la quitte pour aller retrouver ailleurs la crise
Qui frappe notre civilisation fatiguée.

Dans un monde globalisé, plus rien n'est étanche ;
C'est toujours du même côté que la balance penche ;
Est-il encore une terre où l'âme soit irriguée ?

1 commentaire: