jeudi 3 septembre 2015

Absence

Toile d'Andrew Gonzales

Aucune personne au monde ne remplace une personne
Ni aucun visage celui dont on se languit ;
Avec qui comblerais-je ton absence qui résonne
Dans le désert du jour et le vide de la nuit ?

Mille mots ne valent pas un seul instant de présence ;
 Il suffit d'un peu de toi pour remplir mon cœur ;
La seule ébauche de ton sourire donne une brillance
Au plus banal de mes actes et conjure mes peurs ;

Ton silence me dit davantage que mille paroles,
Pourvu, oh ! pourvu que tu sois à mes côtés !
Je veux bien tout perdre et l'on peut tout m'ôter,

Le paradis serait vain et terne toute auréole
Sans toi pour m'y compagner. Voilà ma pensée.
Ce soir, tu me manques tant que c'en est insensé !

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire