jeudi 13 août 2015

Viens, c'est l'heure

Toile de Vicente Romero Redondo

Viens, c'est l'heure de monter sur le vaisseau de nuit
Et d'appareiller pour le clair pays des songes.
Fuyons celui-ci qui nous fait périr d'ennui ;
Loin de nous ses mirages, ses vains désirs qui rongent

L'âme, altèrent la raison, blasent et assèchent le cœur.
Viens me compagner en mon sommeil et me serre
Très fort dans tes bras ; tu es mon frère, je suis ta sœur,
Jamais ne l'oublie car nous avons payé très cher

Le droit de nous avoir, même si ce n'est qu'un peu ;
Mais un peu de toi me vaut mille fois le reste ;
Juste un peu de toi me libère de tout mon leste.

Qu'ai-je à faire des amours convenus et pompeux ?
Que me valent de ce monde tous les sourires en boîte ?
Viens, c'est l'heure. Me feras-tu l'honneur de ta droite ?

ML, Café de la Paix

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire