jeudi 23 juillet 2015

En cet instant

Toile de Christian Schloe

Que nulle heure de vie jamais ne soit enfermée
Dans le cercle vicieux du cadran de l'horloge !
Que nul instant jamais ne se voie refermé
Sur le temps atrophié que ce système s'arroge !

Le sourire du prédateur est celui d'un ange ;
Mais quand son rire éclate, c'est celui d'un démon ;
On confond aisément le trouble et l'étrange ;
À trop regarder l'aval, on oublie l'amont ;

Entre les deux, il y a cet instant et lui seul ;
Si tu le manques, il épaissira le linceul
Du cadavre de tes fuites et de tes vains rêves.

Quiconque te dit : « Viens, c'est par ici que tu dois
 Aller. » te trompe ; il mènera ton âme aux abois
Et ta dérive ne connaîtras plus jamais de trêve.

ML, Le chemin des étoiles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire