dimanche 21 juin 2015

Solstice d'été

 Huile sur toile d'Albert Moore, Solstice d’été, 1887

En ce jour, où la lumière solaire atteint sa plénitude, l'on allume le feu symbolique composé des sept essences sacrées : le chêne, le noisetier, le houx, le pommier, le frêne, l'if et le pin. Le feu terrestre nous rappelle que le feu du mental doit être discipliné. Il invite à l'élévation de l'esprit car, tout comme la masse de bois brut accumulée, symbolisant la matière dense et opaque, devient brasier ardent, la pensée, de lourde, doit devenir lumière et légèreté.

Voici le matin. Tandis que s'éteint doucement le feu terrestre, le feu céleste prend naissance et illumine la Terre. Soleil... image du Feu éternel, de la lumière et de la chaleur intérieures qui montent et se répandent. Tel le Soleil qui demeure dans l'axe de la Grande Roue du temps, demeurons au Centre, d'où tout vient et vers quoi tout converge.

Solstice d'été, apogée de la Lumière, saison généreuse qui déverse ses fruits pour nourrir les hommes et leur apprendre à partager. Quand la générosité de l’homme est unie à la fécondité de la terre, alors se déverse la Corne d’Abondance.

Mais c'est aussi à partir de cette date que les jours raccourcissent à nouveau et que la Nuit, peu à peu, l'emporte à nouveau sur la Lumière solaire. Ainsi en est-il de toutes les apogées. Demeurons donc vigilants par rapport à nos propres ténèbres, tout en sachant apprécier la Lumière. Qu'elle ne cesse jamais de nous éclairer.

ML, Lettres à l'Ami

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire