mercredi 17 juin 2015

Renard et dragon

Composition de l'auteur

Le dragon de sinople aime narguer la loi ;
Il projette en avant sa langue de vipère
Et trompe ses amis, ses compagnons, ses frères,
En déployant sa ruse et sa mauvaise foi.

Le doux renard d’argent est défenseur du droit ;
Pour servir le royaume, il a quitté son père,
Pris par son sacerdoce, il ne voit plus sa mère ;
Il combat le parjure, en adversaire adroit.

S’il avait, ce dragon, l’esprit de pénitence,
On lui pardonnerait peut-être ses offenses ;
Mais son hostilité s’aggrave nuit et jour.

Au terme d’un procès qui prendra trois journées,
Il devra s’embarquer pour de longues années,
Unique passager sur la nef sans retour.

Cochonfucius

3 commentaires:

  1. Sans réfléchir plus avant, le Coq d'or se rua sur le Troll biscornu mais ce dernier ouvrit sa grande gueule et avec ses dents saisit le pauvre Coq qui, sentant qu'on lui serrait la tête rassembla ses dernières forces et parvint à faire un saut de côté qui lui permit de s'échapper. Le Troll l'observa un instant puis s'échappa en criant: «Traître! Toi et les tiens vous le regretterez!».
    Fou de colère d'avoir été ainsi dérangé en pleine dégustation, le Troll biscornu plongea vers l'inframonde où il comptait bien assouvir sa haine.
    L'inframonde, malheur à celui qui y séjourne! Le maître de ce lieu y contemple le soleil de sable en savourant sa victoire toute proche. Troll inconscient et fougueux retourne sur tes pas!
    Mais déjà on voit le Dragon de sinople, celui qui aime narguer la loi , apparaître. Il va tromper tous les Héraldiens en déployant sa ruse et sa mauvaise foi et ce n'est pas un Moine prêcheur qui pourra le contrer puisqu'il est lui-même menteur. Une créature pure, seule pourrait tenter d'endiguer cette langue de vipère, le doux Renard d'argent défenseur du droit, ennemi du mensonge.

    RépondreSupprimer