vendredi 19 juin 2015

La mer


L'Ami, j'aime la mer car elle me parle de choses
En moi qui sont à son image ; n'inspire-t-elle
Pas l'idée du grand large qui sur l'horizon pose
Le sourire hypnotique de son mouvant appel ?

De même, son flux et son reflux ne renvoient-ils
Pas aux mouvements du cœur qui revient toujours
Aux rivages de l'âme où il dépose les fragiles
Trésors engloutis de ses odyssées d'amour ?

L'écume se brise sur les rochers comme la colère
Sur les rides des anciens jours dont les larmes amères
Ont séché à tous les vents montés du désert.

La mer est d'huile comme la vie de vaines espérances
Et les courants contraires mettent la nef en errance ;
À plus d'un égard, la boussole intérieure sert.

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire