jeudi 25 juin 2015

Duc, Paon, Loup

Composition de l'auteur

Sur de beaux monuments, ta légende est gravée,
Dupanloup, merveilleux évêque gallican,
Dont les amantes sont chaudes comme volcans,
La gloire chaque jour un peu plus relevée,

Miraculeux prélat d’une époque rêvée ;
Certes, ta vigueur fut digne du Vatican,
Nul ne sut, plus que toi, se montrer provocant,
J’admire ton ardeur mille fois retrouvée.

Ta crosse, désignant les lointains horizons,
Nous dit qu’ils vont bientôt se rendre à tes raisons :
Je sens ta volonté, encore un coup, se tendre.

Puis, quand tu dormiras, quand tu seras entré,
Pur comme au premier jour, dans le jardin sacré,
Nous aurons ta chanson : quelle joie de l’entendre !

Cochonfucius

4 commentaires:

  1. Armes parlantes (approximatives).

    Chanteloup-les-Bois et autres lieux.

    RépondreSupprimer
  2. Le Lion héraldique avait été choqué par l'exécution du cousin du Fils du charpentier. Il se proclama athée au nom de la paix, il trouvait absurde qu'on tue un Héraldien à cause d'une religion. Il ne voulait pas qu'Héraldie devienne une contrée barbare peuplée d'Héraldiens fanatiques de leur chef religieux et prêts à tuer pour lui. Mais pour garder son pouvoir et son autorité sur les Héraldiens il lui fallait une cour solide, il fit appel au Duc, Paon, Loup. Lorsque ces trois là étaient réunis par une formule alchimique que seul le Lion héraldique connaissait, ils étaient fort convaincants et avaient la capacité de rassembler les Héraldiens autour d'eux au nom de la paix, de la tolérance et du bon sens. Le discours du Duc, Paon, Loup était si vigoureux et si profond qu'il pouvait toucher l'esprit, l'âme et le cœur, il était quasiment l'ambassadeur d'une Terre Promise, là où la discorde et l'inframonde seraient abolis. Des écoles furent construite en Héraldie, chaque Héraldien devait s'y rendre deux heures par jours afin d'étudier la parole et les raisons du Duc, Paon, Loup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'athéisme au service de la bonne entente, ça me plaît bien.

      Supprimer
  3. Bonjour Cochonfucius, travailler avec vous est un véritable régal.

    RépondreSupprimer