samedi 27 juin 2015

Anges sonneurs

Composition de l'auteur

Anges du ciel d’azur, les accords de la gamme
Dansent au carillon sonnant en ce saint lieu ;
Comme des feuilles d’arbre, ils descendent des cieux
Jusqu’à notre humble église, et tintent dans notre âme.

Alors que notre esprit en prière s’enflamme,
Vers le ciel bienveillant chacun lève les yeux,
Chacun, dedans son cœur, abrite un songe pieux,
Une pensée d’amour, qu’inspire Notre-Dame.

Le pilier de comptoir jamais n’eut assez bu,
L’ogre de la forêt jamais ne fut repu :
Ainsi, du son divin, le vrai désir nous ronge,

Et nos invocations volent, sans se lasser,
Bénissant les humains, vivants et trépassés,
Tant pis, donc, si cela ne se produit qu’en songe.

Cochonfucius

2 commentaires:

  1. Les Héraldiens aimaient beaucoup se rendre dans leurs temples, cela leur permettait de retrouver la paix intérieure. C'était un lieu qui les coupait de leur quotidien et donc propice à la réflexion. C'est ce que voulait le Lion héraldique et en ce sens il avait raison.
    Mais comme ils n'avaient plus de Dieu à prier depuis que les sept religions avaient été interdites par le Lion héraldique, les Héraldiens chantaient beaucoup dans leurs temples, leurs voix s'élevaient vers le ciel et il leur était alors difficile d'admettre que personne dans ce beau ciel n'écoutait leur grand désir de comprendre.

    RépondreSupprimer