samedi 23 mai 2015

Subversion

 

Pour qui te prends-tu pour m'imposer ta manière
De me vêtir ? De qui tiens-tu donc ce pouvoir
Qu'en vérité tu t'arroges, me plaçant derrière
Toi et sans cesse m'accablant de tous les devoirs ?

Qui es-tu donc pour me dicter ce que je pense ?
Ah ! Tu t'appuies sur les écrits que tu brandis
Telle une épée prétendue de haute ascendance,
Prêt à couper le cou de quiconque le dénie ?

Laisse-moi te dire que tout ça n'est pas reluisant ;
Tes doigts utilisent la technique informatique
Mais tes pensées sortent à peine du préhistorique ;

Quel est ce dieu qui ordonne de verser le sang,
D'opprimer les hommes et de soumettre les femmes ?
Tu peux te le garder, le mien est amphigame.

Le spectre à trois faces
L'esclave de personne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire