dimanche 31 mai 2015

Bouviers et minotaures

Composition de l'auteur

Les sages bouviers d’or ont les deux pieds sur terre,
Avec cet univers leur âme est en accord ;
Ils sont heureux de vivre, ils sont simples et forts,
Sur le champ de sinople, ils sont à leur affaire.

Minotaures volants, vous avez tout pour plaire,
Votre plumage rouge et votre puissant corps
Font de vous les phénix de ces plaines du Nord ;
Oiseaux les plus charmants et les plus populaires.

J’écrirai, si je peux, de vos vies le roman,
Comment vous vous montrez les plus tendres amants,
Comment vous défendez toujours le bon usage ;

Mais nous devons aussi célébrer les gardiens,
Ces hommes grâce à qui vos jours se passent bien ;
Je vous l’entends chanter, dans votre beau langage.

Cochonfucius

3 commentaires:

  1. Bouviers du baron Ameil, minotaures volants d'Héraldie.

    RépondreSupprimer
  2. Seuls les Bouviers d'or restent imperturbables, cependant on distingue près d'eux d'étranges Minotaures. Le Lion héraldique, fou de désespoir lutte contre le désir de tuer Marc le blasonneux. Le soleil de sable l'envahit mais armé de gueules, il parvient à garder un soupçon de lucidité : « Non, tuer Marc le Blasonneux n'est pas une solution, il est le Maître des couleurs, tuer Marc le blasonneux est sûrement ce que veut le soleil de sable, tuer Marc le blasonneux revient à tuer Héraldie, c'est sûrement pour cela que le carré de sinople est en lui… il trouvera, Marc le blasonneux trouvera en lui-même la solution...» Epuisé, le Lion héraldique tomba dans un profond coma, laissant son peuple en proie à une folie furieuse.

    RépondreSupprimer