samedi 2 mai 2015

Bélier ascendant Scorpion

 

Je ne suis pas une Taurine et bien m'en excuse
Auprès du maître de céans qui est Taureau ;
Bélier ascendant Scorpion (on s'en serait douté),
J'ai pour armes des cornes à défoncer les barreaux

De ma prison intérieure où je tiens captives
Mes peurs et mes fuites, autant que mes illusions ;
Le ménage est à faire, à cela je m'active ;
Femme de feu (n'y voyez point grivoise allusion),

Je brûle tout ce qui est sec (entendez « sans âme),
De sorte que les cendres fertilisent ma vie
Nouvelle dont il n'y a pas lieu que je me blâme.

Armée d'un dard redouté (qui s'y frotte s'y pique),
Je l'ai monté sur plume que selon mon envie
Je fais grincer sur un air plutôt atypique.

Le spectre à trois faces
À prendre ou à laisser

3 commentaires:

  1. De JR59480.

    Justine, d'après vos dires l'un de mes commentaires vous a inspiré ce sonnet. Je me dois donc de vous donnez mon avis sur ce que je viens de lire.
    Vous encornez, vous brûlez, vous piquez! Seigneur ! Après toutes ces banderilles généreusement plantées le pauvre taureau a rendu l'âme !
    Le public averti , dont je fais parti, a décidé de vous accorder non pas une mais les deux oreilles (à prendre ou à laisser).
    PS: En parcourant Héraldie j'ai appris que le spectre avait en fait quatre faces. Depuis quelques heures cette découverte me turlupine, d'autant plus que je pense avoir trouvé une cinquième face: la face spatiale (non, JR n' a pas bu !). Over.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassurez-vous, JR, je sens si quelqu'un a bu, même à travers l'écran. Et quand même cela serait, tant que les doigts ne confondent pas les lettres sur le clavier... Quant à la 5e face que vous soupçonnez chez moi, ça commence tout de même à en faire beaucoup. Comment voulez-vous que je gère toute cela ? Ce que subodorez comme étant une face spatiale n'est en fait que la "phase" spatiale (et spéciale) d'une de mes faces. N'oubliez pas que nous venons des étoiles. J'aime bien y aller de temps à autre, pour ne pas oublier d'où je viens. Car, et je ne vous l'apprends pas, le monde d'ici a le chiche de vous laver le cerveau et de ramener notre mémoire à la dernière pub vue à la télé ou au cinéma. Il n'auront pas le mien. Le vôtre non plus à ce que je crois comprendre.

      Supprimer
    2. Correction après relecture (que l'on fait en principe avant de cliquer, mais bon) : ... ce que vous subodorez... (5e ligne).

      Supprimer