mardi 28 avril 2015

Train fantôme


Est-ce à cause de toi que le monde se désenchante ?
Fais-tu partie de ceux qui alimente le four
De l'appétence qui nous mène tous vers la descente
En enfer, en se parant des meilleurs contours ?

Entends-moi bien : je me fiche de ce que tu penses,
Encore plus de ce que tu dis ; tes mots sonnent creux
Et tes bons sentiments convenus n'ensemence
Que la blablamétrie ambiante des rêves terreux.

Quand je regarde comment tu agis, ça fait tache !
L'arbre se reconnaît à ses fruits, que je sache.
Tu dis qu'une goutte n'est rien dans un si vaste océan ;

L'ennui, c'est que vous êtes des millions à le croire,
Masse liquide qui regarde, soumise, s'écrire l'histoire
D'un train de nuit fantôme en route pour le néant.

Le spectre à trois faces

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire