jeudi 30 avril 2015

Il pleut sur Paris



Il pleut sur Paris ; les gens tirent une morne figure,
N'ayant pas allumé le soleil de leur cœur.
Ces larmes, est-ce de joie ou de peine qu'elles sont l'augure ?
Et ce ciel si triste, sur qui verse-t-il ses pleurs ?

Est-ce sur moi, âme égarée d'un monde en dérive ?
Ou sur toi, lecteur de passage qui, trop pressé
Pour te poser, nous regardant depuis ta rive,
Te dis : « Je cherche l’Éden, mais où donc m'adresser ? »

Cette question ! Nulle part qu'en toi-même, pauvre patate !
Dans un monde gouverné par les ploutocitates,
Tu n'as droit qu'à un parc à cubes amélioré.

Tu t'imagines qu'il y en aura pour tout le monde ?
L'offre diminue et la demande surabonde ;
Les choses n'ont pas fini de se détériorer.

Le spectre à trois faces

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire