jeudi 19 mars 2015

Traversée du monde

Composition de l'auteur  

Le coq d’or veut offrir son être à l’univers ; 
Le chameau d’or l’emporte en une trajectoire 
Où mille poulaillers honoreront sa gloire, 
De la mer aux forêts, de la ville aux déserts.  

Le coq est exalté par l’idée du voyage, 
Il ne peut s’empêcher d’en tirer un discours 
Qu’il prononce à loisir, tout au long du parcours, 
Instruisant les badauds des prés et des villages :  

- Je suis un être au cœur pénétré de vaillance ! 
Je viens jusqu’à chez vous, diffusant mon éclat ; 
Quant aux poules, surtout, qui se trouveraient là, 
Posez-les près de moi, je suis leur providence. 

3 commentaires:

  1. Le Poil (ancienne commune, maintenant rattachée à Senez)

    D’azur à un chameau d’or sur une terrasse de sinople

    (ajouts mineurs).

    RépondreSupprimer
  2. Quelque chose me dit, une vague intuition sans doute, que ce coq va se casser la figure. En tout cas je respecte le bœuf, le rhinocéros (même accompagné du pluvian) et le chameau qui ont la gentillesse de transporter ainsi le coq, parce que c'est vrai au fond, ils n'ont aucun intérêt à le faire, après tout.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup cette pérégrination de Maître Coq :-)

    RépondreSupprimer