lundi 23 mars 2015

Semaille

Toile de Michael Cheval 

L'Ami, je ne crains jamais de me répéter  
Quand il s'agit de chanter la beauté des choses ;  
Dans un monde où la laideur est à satiété,  
Je ne sache pas, ce me semble, de plus belle cause.  

Lors, c'est bien à cette tâche que nous nous attelons ;  
Mais bien davantage que la beauté visuelle,  
Au-delà des mots choisis qui courent tout le long  
De ces pages, derrière la rime parfois sensuelle  

Ou le trait d'esprit, c'est la beauté intérieure  
Que nous servons ; elle est la valeur supérieure  
Qui enchâsse la splendeur lumineuse de l'amour ;  

C'est à cette seule fin que l'univers nous destine ;  
Je tiens la poésie pour sa langue palatine ;  
Elle est la semaille qui suit derrière le labour.  

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire