dimanche 29 mars 2015

Scripta manent, verba volant


L'Amie, il restera de nous quelques écrits  
Qui diront les hommes et les femmes qu'alors nous fûmes  
Et qui s'entendront, derrière le temps, comme des cris...  
Les mots voyagent bien plus loin qu'on le présume.  
 
Ce n'est pas tant celui qui écrit qui importe  
(A dire vrai, il ne fait que passer le relais)  
Que ce que sa propre vision du monde apporte ;  
Tout grand fleuve commence d'abord par un ruisselet ;   
 
Les paroles passent, les écrits restent, dit le dicton ;  
Même si notre époque pose des dalles de béton  
Sur l'âme des choses, celle-ci ira vers la lumière  
 
Toujours ; c'est dans sa nature et sa destinée ;  
La filiation avec les étoiles est innée ;  
L'être humain reste le même, aujourd'hui comme hier.
 
En réponse au sonnet de Marie-Louise Que restera-t-il de nous un jour ?  
du 27/03/2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire