mercredi 25 mars 2015

Mœurs barbares

 
Toile de Wojtek Siudmak   

Mardi quinze heures, rendez-vous avec Tartampion   
Du groupe Machin qui, bien qu'ayant le vent en poupe,   
Craint fort tout le temps de se voir damer le pion ;   
L'on finit toujours par devoir manger sa soupe.   

- Le marché est porteur, la demande est très forte ;
Il faut se bien placer, ne pas manquer le train...   
Et quand je l'écouterai parler de la sorte,   
Je composerai mon prochain alexandrin :-)   

C'est ainsi, la roue tourne et les temps sont féroces ;   
Les petits poissons sont mangés par les requins ;   
En mœurs barbares, l'on est rarement à la noce ! 

Tous ceux qui rêvent de gagner des cents et des mille   
Alimentent la fournaise de ce monde inhumain ;   
La marque du Veau d'or est toujours indélébile. 

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire