samedi 21 février 2015

Saisons

 Toile d'Elizabeth Sonrel (1874–1953), Hiver

Cette année encore, l'hiver ne fut guère griffu ;
A peine une bise glaciale, parfois du froid humide.
Un peu de neige n'eût point été de refus ;
Les Noëls sont plus beaux passés sous son égide.

Las ! les saisons sont comme les gens : tout décalées !
Le panier fait foin des rythmes de la nature ;
L'on veut jouir tout l'an des produits à avaler,
Faire à son gré toute chose à sa propre mouture.

Quand il pleut, on trouve que l'eau est bien trop mouillée ;
On fustige le sale temps ; presque tous font grise mine,
Et qui n'a son parapluie doit courber l'échine.

S'il fait beau, on apprend que l'air est trop souillé ;
Partout les moteurs éparpillent les particules.
Le monde périra peut-être de ridicule...

ML, Les nuits de Chelsea

1 commentaire: