dimanche 22 février 2015

Océan de poésie

Toile de Michael Cheval

Mes amis, qui demeurez en ce pays de France
Où est une Maison qui a pour nom Héraldie
Et qui faites à la science du blason allégeance,
Nous composerons un océan de poésie ;

Nous dirons de quel métal sont frappées les choses
Et de quel émail se teintent les nobles vertus ;
Nous peindrons de couleurs vives cette époque morose
Dont l'ombre plate qui avance doit être battue.

À l'absurdité du monde, je préfère encore
La douce folie du poète qui fait rire les fleurs ;
Et ce fier étendard polychrome qu'il arbore,
Emblème de la lutte contre l'ordre niveleur,

Il flotte déjà sur nos cœurs et précède nos âmes
Dans sa quête de félicité et de beauté ;
Pour ma part, je me rallie à cet oriflamme ;
C'est ma foi et personne ne me pourra l'ôter.

ML, Les nuits de Chelsea

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire