mardi 24 février 2015

L'on me croit fleur bleue mais on a tort bien sûr



Un jour, je me suis fait traiter de pouffiasse
Par une bouche rattachée à aucun cerveau ;
Je lui ai dit que je n'étais ni une pétasse
 Ni une génisse au milieu d'un troupeau de veaux.

Un jour, je me suis sentie déshabillée
Par un œil lubrique serti dans une face de brute ;
Je l'ai fixé intensément sans sourciller
Puis lui ai dit : - N'y pense même pas, tu me rebutes !

9 commentaires:

  1. Justine dans son autre phase... et qui ne se paye pas de mots.

    RépondreSupprimer
  2. De JR59480.

    En plus de savoir manier l'épée vous savez mordre. Avec vous je ne crois plus rien et j'ai raison bien sûr.
    Je trouve l'illustration en parfaite adéquation avec le texte: quel regard assassin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne croyez plus rien avec moi ? Dois-je comprendre que j'inspire le nihilisme ?

      Supprimer
    2. De JR59480.

      Nihilisme: "Négation des valeurs intellectuelles et morales communes à un groupe social, refus de l'idéal collectif de ce groupe".
      Je rectifie donc ma pensée: avec vous je ne suis plus sûr de rien, dans le sens où j'ai de plus en plus de mal à vous cerner d'après vos écrits dans Héraldie: tantôt romantique (si, si), tantôt guerrière (ne vous en déplaise), tantôt sauvage (qui n'est pas apprivoisée).

      Supprimer
    3. Bon, j'avais mal saisi votre propos. Ainsi, vous à me prêtez trois visages, rien moins ! Mais vous n'avez pas tort. Ce ne sont pourtant pas des masques mais la manière dont je me décline, selon les circonstances. Les occasions qui activent les deux derniers aspects ne manquent pas, hélas ! Je ne vous l'apprends pas.

      Supprimer
  3. Chère Justine ,
    ceci n'est pas un poème mais plutôt une rébellion !
    J'apprécie cette agressivité qui est en vous .

    Olivia V

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'attendais pas à un tel commentaire. Mais vois-tu, je ne suis pas agressive par nature. Je ne fais simplement plus dans la dentelle avec les imbéciles et les gens vulgaires et grossiers qui semblent prospérer autour de nous.

      Supprimer
  4. je suis d'accord avec Olivia mais vous avez raison Justine

    RépondreSupprimer
  5. C'est très puissant et juste...
    Je vous reconnais exactement là dedans

    Sabrine

    RépondreSupprimer