dimanche 22 février 2015

Le Cercle des poètes retrouvés

Toile de Michael Cheval

Entre l'art roman et la flamboyance gothique,
Entre l'efflorescence baroque et l'art nouveau,
En ces temps où notre si belle langue se disloque,
Faisons-nous les troubadours de l'ère du Verseau.

Ainsi, puisons dans les ressources de nos racines
Qu'on a voulu nous faire renier et oublier ;
Oui, opposons à la cuculture assassine
Une plume de haute tenue et, plus que tout, déliée.

L'amour courtois fut à son heure une pure merveille ;
Ronsard et Du Bellay sont au fond du jardin ;
Ils sont bientôt suivis par Racine et Corneille ;
Même le grand Molière, né Jean-Baptiste Poquelin,

Composa en alexandrins ses premières pièces ;
Il y en eut tant d'autres, je sais que j'en oublie ;
Les uns furent pleins d'esprit, les autres de hardiesse ;
Je salue leurs œuvres que sans cesse je relis.

2 commentaires:

  1. De JR59480.

    C'est marrant, le personnage a un léger air de ressemblance avec Poutine!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu la même impression. C'est peut-être finalement lui... Sachant que Michael Cheval est un Russe.

    RépondreSupprimer