dimanche 22 février 2015

Cavalier de gueules

Composition de l'auteur

Le rouge cavalier parcourt sans s’émouvoir
La verte plaine au fond des régions infernales,
Chevauchant Cinq-Sabots, monture peu banale,
Qui l’arrière et l’avant de son trajet peut voir.

On ne sait si c’est l’aube ou le début du soir ;
Un souffle frais, parfois, des falaises dévale,
Ressemblant à celui d’une verte cavale,
Ou d’un rhinocéros, ou d’un petit troll noir.

Ils vont, jour après jour, sans succès, sans déboires.
Tous deux ont oublié, fâcheux trou de mémoire,
Le but et le propos de leur expédition.

À l’auberge, il advient qu’au cheval on apporte
Un seau de bonne taille, empli de boisson forte ;
Le maître boit de l’eau, car il est en mission. 

Cochonfucius

1 commentaire:

  1. Blason d'Aigues-Mortes :

    D'or à un Saint Martin de carnation, vêtu d'azur et chaussé du champ, monté sur un cheval de gueules sellé et harnaché aussi d'or, coupant son manteau aussi de gueules pour en remettre la moitié à un pauvre boiteux de carnation vêtu aussi d'azur, à la béquille au naturel, le tout sur une terrasse de sinople.

    (retouches légères).

    RépondreSupprimer