samedi 21 février 2015

Au jardin d'Esther

 Toile de John William Waterhouse, Psyché pénétrant dans le jardin

Je garderai de cet hiver belle souvenance
Car je l'ai passé en Pays de Poésie
Dont les terres fertiles sont en parfaite accordance
Avec celles d'Héraldie qui sont de courtoisie.

Le soir, j'aime me glisser dans le jardin d'Esther
Où le papillon diapré butine la rose ;
Son parfum m'invite à monter dans l’Éther
Où mes sens éveillés ravissent mon âme éclose.

Je salue la Dame du lieu qui est noble guerrière
Car elle veille autant sur les corps que sur les cœurs ;
Les mots qu'elle y dépose et qu'inspire la douceur

Sont de force et d'honneur autant que de lumière ;
Peu importe le visage que l'on prête à Vénus,
Je sais qu'elle tient sa demeure à Hortus Closus.

ML, Les nuits de Chelsea

2 commentaires:

  1. Saisons (Pays de Poésie 27-7-14)
    ---------

    Au jardin danse l’herbe,
    Esther le soir y vient
    Tracer des mots superbes ;
    Elle les choisit bien.

    Au jardin vit la fleur,
    Esther y papillonne ;
    Qu’importe la douleur,
    L’amour fait la vie bonne.

    Au chemin du bonheur,
    Esther montre la route,
    Et le barde rêveur
    En souriant l’écoute.

    RépondreSupprimer