lundi 23 février 2015

Animaux par douzaines

Composition de l'auteur

Les animaux chinois, bavardant sous les arbres,
Vivent par clans de douze, et nous comptons nos jours
Grâce à leur succession qu’on grave dans le marbre.
Cinq fois douze pour moi, ça fait déjà bien lourd.

Changement d’animal, les gens font un banquet,
Un an de moins, déjà, jusqu’au final naufrage ;
Un an de moins jusqu’à cette accueillante plage
Où se perd le nageur, où s’éteint son reflet.

Douze animaux chinois, la mesure du temps,
La vie qui nous sourit, la mort qui nous invite :
Leur chanson à deux voix, chacun de nous l’entend,
Craignant que le concert ne finisse trop vite. 

Cochonfucius

1 commentaire:

  1. Les douze animaux (Pays de Poésie 23-7-13)
    --------------------------

    Le rat me garantit qu’il rongera la cage
    Où je suis prisonnier ; le boeuf veut bien tirer
    La charrue dans mon champ, le tigre déchirer
    Pour mon profit la peau d’un ruminant sauvage.

    Le lièvre me rapporte une fleur du bocage,
    Le dragon, des trésors qu’on ne peut qu’admirer.
    Le serpent vient danser afin de m’inspirer,
    Le cheval me conduit dans un bel attelage.

    Le mouton me procure un vêtement de laine,
    Le singe a dégotté une bouteille pleine
    Le coq fait retentir son clairon dans le soir ;

    Le chien pose sur moi son doux regard fidèle,
    Le cochon me fait rire en draguant l’hirondelle,
    Puis les douze animaux s’en vont à l’abattoir.

    RépondreSupprimer