jeudi 15 janvier 2015

Hommes de mémoire


– Aux penseurs du passé, notre fidélité ;
Et nous les déchiffrons en toute patience,
Tâchant d’entrer un peu dedans leur conscience,
Voulant, de leurs écrits, prouver l’utilité.

Or, nous leur tolérons quelques obscurités ;
La saveur poétique est notre récompense,
Et la joie de connaître un ancêtre qui pense,
Saveur et joie qui sont des plaisirs mérités.

Ils nous ont éclairés sur la question de l’Être,
Mais aussi, par leur style, il nous servent de maîtres,
Ce qu’on peut constater, les relisant souvent.

– Cependant, ne rien lire est parfois fort utile :
Et mes inspirations parmi les plus fertiles
Vinrent de voir danser des feuilles dans le vent.
 

Le philosophe, toile de André-Marin de Barros (né en 1942)

1 commentaire:

  1. Ivresse (Pays de Poésie 23-2-14)
    --------

    Prendre quelques mots,
    Les glisser dans un poème,
    Ça les fait danser ;

    Quand de la danse ils sont ivres,
    Le lecteur aussi, un peu.

    RépondreSupprimer