samedi 13 décembre 2014

Naufrage


                                       Tout n'est qu'un immense dessin
                                       Et je ne tiens plus le crayon
                                       J'y suis pendue 
                                       J'attends le prochain mot
                                       Bercée par le naufrage
                                       Dormant sur des doutes salés
                                       Salés des larmes amères 
                                       Amères de ces jours heureux.

5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. "J'attends le prochain mot"... Lisa, je connais bien cet état. L'attente des mots. Certains jours, c'est un peu comme les chercheurs d'or. On pellette beaucoup de sable et de gravier avant de découvrir une petite pépite d'or. Parfois il faut creuser très profond.

    RépondreSupprimer
  3. "Dormant sur des doutes salés
    Salés des larmes amères
    Amères de ces jours heureux."

    Je serais presque tenté de commenter ces trois derniers vers, tant ils résument l'humaine condition, au soir des jours heureux... qui s'en sont allés... Merci Lisa pour cette méditation. Il reste tant de choses à dire encore. Il est des mots qui n'attendent que toi. Je sais que tu es en train de les ramasser, devant parfois les arracher à la roche dans laquelle ils sont incrustés. Tu remplis ainsi ton panier et nous te lirons encore. Avec bonheur. Belle soirée, poétesse.

    RépondreSupprimer
  4. Moi, je reste pendue aux premières lignes, comme Lisa à son crayon, et je la cherche dans cet "immense dessin" qu'est chaque instant de la vie.
    Plutôt qu'avec une pioche pour les roches, je l'imagine avec un filet à papillons dans la main - pour cueillir les mots qui se reposent un bref instant sur une fleur ou une branche, ou encore ceux qui tentent de s'envoler au milieu des nuages ou des étoiles pour s'échapper - mais en vain, tant elle vise bien.

    RépondreSupprimer
  5. Moi de mon côté, je me laisse emporter par les mots comme sur les nuages et je suis perdu comme Lisa.

    Mais, à vrai dire je serais ravi de lire tout les poème de cette poétesse.
    Et tant que j'y suis je voudrais bien prendre des cours mais je voudrais que ça soit gratuit sans être très exigeante.
    Donner moi la répons au plus vite.

    RépondreSupprimer