mardi 16 décembre 2014

Les sept vagabondes


Une vierge d’argent éclaire le soir pâle ;
Une ondine d’azur le rend un peu plus froid.
De gueules va dansant la dame en ces grands bois,
Toutes trois se disant des phrases amicales.

Une vierge de sable effeuille les pétales
D’une rose cueillie aux abords d’une croix ;
Une fée de sinople appelle de sa voix
Les démons familiers de sa contrée natale.

Une dame d’hermine a vu, vêtu de fer,
Parsifal que jadis faillit chanter Stéphane
Mallarmé, vieillissant, en des couplets amers.

Toutes sont déjà loin, fuyant le rude hiver ;
Sur la lourde trirème, elles ont pris la mer,
Au rivage laissant leurs pantoufles diaphanes.


Blason de Corfou (Grèce)
De gueules à la trière d'or et à la bordure cousue d'azur.

5 commentaires:

  1. Merci pour la fée de sinople et la nef d'or !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore vos poèmes.

    Miss Printemps

    RépondreSupprimer
  3. Le Petit Lutin Farceur17 décembre 2014 à 12:21

    Bonjour Miss,
    êtes-vous nouvelle sur le blog ?

    Le Petit Lutin Farceur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela vous pose un problème Petit Lutin Farceur ?

      Miss Printemps

      Supprimer
    2. Le Petit Lutin Farceur17 décembre 2014 à 12:24

      Non, cela ne me pose aucun problème.

      Le Petit Lutin Farceur

      Supprimer