lundi 8 décembre 2014

Les sept renards


Non loin du Pôle Nord vit le renard d’argent ;
De gueules, son cousin lui fait guerre jurée,
Par le goupil d’azur rarement arbitrée.
Le goupil d’or ne va jamais où sont les gens.

Le renard de sinople erre invisiblement
Au pays savoureux des lurettes fourrées ;
Le blanc goupil d’hermine à la griffe acérée
Contre tout ennemi se bat, terriblement,

Que ce soit l’ours du bois, le démon des fougères
Le troll de bière empli, la licorne légère
Ou la chimère prompte à sortir de ses gonds ;

Celui que je préfère est le renard de sable.
Il fait en promenade un compagnon passable,
Et du blasonnement capte bien le jargon.

1 commentaire: