jeudi 11 décembre 2014

La licorne de banlieue


La licorne a suivi les berges de la Seine ;
C’est un jour comme un autre, et c’est presque le soir.
L’horizon par endroits se festonne de noir,
Comme s’il abritait une forêt lointaine.

Nulle senteur de thym ou bien de marjolaine ;
Mais le flot de sinople a des reflets d’espoir
Et, du jour déclinant fantaisiste miroir,
Au fil du lent parcours trace des formes vaines.

– Licorne, réponds-moi, dans ta sincérité !
Vas-tu le long des eaux quérir des vérités
Que l’on peut seulement trouver dans la nature ?

– Non, c’est par les poissons, des plus fins et menus,
Que se trouve aujourd’hui mon esprit retenu :
À l’auberge du port, ils les font en friture.
 

Illustration d'en-tête : blason d'Équemauville (Calvados)


 
Le Dominiquin (1581-1641) Jeune fille et licorne

1 commentaire: