lundi 15 décembre 2014

Arcadie

Toile de Jeremy Mann

À Marie-Louise

Me suis longtemps égarée dans les landes fumeuses 
Des stériles extases dont ne demeurent que les râles ; 
Las ! j'ai tant succombé aux augures allumeuses 
Des soirs criards qui n'enfantèrent que matin pâles. 

J'entrai dans les promesses du rire comme dans une ronde, 
Offerte en plénitude de moi si débordante ; 
Las ! Mon âme fut démise par les revers du monde, 
Ses chemins torves et sa voracité mordante. 

Voici : les temps mûrs m'ont mandée en Héraldie ; 
J'y poserai parfois mon pied, tout en douceur ; 
Aussi pour toi, ma bonne amie qui m'est une sœur, 

Avec qui je marche dans les jardins d'Arcadie 
Où fleurissent les mots gigognes en belle prose ; 
J'ajouterai à mon écu d'azur une rose.

8 commentaires:

  1. Justine, bienvenue en Héraldie et dans le Cercle des poètes retrouvés ! C'est une joie de t'avoir parmi nous.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis surprise ! Je ne me doutais pas... Quoique, à y repenser... Justine, tes allusions, aujourd'hui... Sais-tu bien dans quoi tu t'embarques ? L'écriture va peu à peu devenir ta maîtresse et parfois ta marâtre, surtout quand les Muses font la mule... Mais je suis contente que tu sois montée à bord ! A demain.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Merci ! J'espère que je serai à la hauteur de ce qui se fait ici. J'ai mis du temps à me décider.

      Supprimer
  4. Bonjour Justine, êtes-vous nouvelle sur le blog ?

    Miss Printemps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... Oui et non. Oui comme auteur ; non car mon blason est déjà quelque part sur ce blog.

      Supprimer
    2. Ah bon, je ne savais pas je vais essayer de le trouver alors...

      Miss Printemps

      Supprimer
    3. En fait, il figure dans la frise de blasons de l'image d'en-tête du blog, à droite de celui de Marie-Louise : d'azur à la paire de ciseaux d'argent, au chef accompagné d'une cotice fleuronnée, le tout du même.

      Supprimer