dimanche 16 novembre 2014

Songeries des deux bouts de la vie

À quoi penses-tu, ô vieil homme, tout en tirant sur ta pipe ? Tes yeux sont dirigés vers le bouchon de ta ligne, que l'on devine flottant plus loin, mais ton regard semble ailleurs, quelque part à l'intérieur, là où se tapissent les choses du passé. L'eau invite, il est vrai, à de telles songeries et celle-ci, sans en avoir l'air, glisse aisément dans la méditation. Et toi, petite fille à la chevelure de feu et au regard si lumineux encore, avec ton sourire en aube du monde qui contient toutes les promesses de la vie devant toi, quels sont tes rêves ? Cette scène, belle et touchante, inspire toute la tendresse du monde, incarnée en ces deux personnes à l'autre bout de la vie l'une de l'autre mais unies en cet instant qui est d'amour pur et d'humanité vraie. 

Tableau de Henri Jules Geoffroy (1853-1924)

1 commentaire: