dimanche 23 novembre 2014

La Philosophia Perennis de Notre-Dame de Paris


Le pilier trumeau de Notre-Dame de Paris, 
Celui-là qui partage en deux la baie d'entrée, 
Comporte un médaillon de belle allégorie : 
En place d'honneur, l'alchimie s'y trouve figurée. 

Elle a forme d'une femme dont le front touche les nues. 
Assise sur un trône, elle tient le sceptre royal 
Dans sa main gauche, insigne partout reconnu 
De souveraineté depuis le temps féodal, 

Tandis que sa main droite supporte deux livres : 
L'un fermé, qui symbolise l'ésotérisme 
- Le savoir qu'aux seuls initiés on délivre - 
L'autre ouvert, qui symbolise l'exotérisme. 

Maintenue entre ses genoux et appuyée 
Contre sa poitrine se dresse, bien levée, l'échelle 
Dite scala philosophorum à neuf degrés, 
Le compte des étapes que doivent franchir les fidèles.
 

La Philosophia Perennis, c'est la Philosophie Éternelle, qui traverse toutes les religions et qu'elle transcende, car irréductible par essence.
Il convient de préciser que le célèbre médaillon  sur le trumeau du portail central de Notre Dame de Paris, ci-contre, ne date pas des origines de la cathédrale. En fait, il s'agit d'un ajout tardif du 19e siècle par Viollet-le-Duc (1814-1879), le grand restaurateur des constructions médiévales. C'est lui-même qui ajouta cette figure lors de la restauration de Notre-Dame, entreprise en 1845.

La position assise sur un trône est une caractéristique ancienne qui n'est pas sans rappeler celle, hiératique, de la déesse égyptienne Isis dont nous rappelons la jolie formule transmise encore à l'époque médiévale : «Aucun mortel n'a soulevé mon voile

Certains considèrent que le médaillon évoque plutôt la déesse Cybèle qui, à l'époque grecque, relaya Isis.
La déesse est considérée diversement comme la «Grande Déesse Mère», la «Gardienne du Savoir», ou «Notre-Dame d'Alchimie». Peu importe au demeurant, puisque les différentes représentations qui ont traversé les siècles et les cultures perpétuent les mêmes principes... 

Symbolique


La tête dans le ciel (les eaux d'en-haut) exprime naturellement son accès à la conscience cosmique. Son sceptre – insigne de la souveraineté - témoigne d'une «royauté», la Philosophia Perennis couronnant et coiffant tous les savoirs.

Les 9 barreaux de l'échelle suggèrent une progression passant par 9 degrés. La scala philosophorum (l'échelle des Philosophes) est l'hiéroglyphe de la patience que doivent posséder ses fidèles, au cours des neufs opérations successives du labeur hermétique ou du parcours évolutif.

Les deux livres que tient sa main droite représentent l'exotérisme (le livre ouvert que tout le monde peut lire, c'est-à-dire la connaissance accessible à tous) et l'ésotérisme (le livre fermé, celui de la connaissance secrète, à laquelle l'initié parvient naturellement par sa quête intérieure). Dans ce sens, la révélation d'un secret ésotérique est inutile car sans effet, vu que le secret se défend fondamentalement tout seul en restant hors de la portée de la compréhension de l'ignorant, le «profane» (de pro fanum «devant le temple», «ce qui caractéristique celui qui n'a pas accès à son temple intérieur».). Si l'individu est la clef, il est aussi le plus sûr verrou. D'autre part, une connaissance révélée n'est pas, à proprement parler, une connaissance étalée, accessible à tous, «révélé» signifiant étymologiquement «revoilé» ; de ce fait, une révélation ne fait jamais que remettre un voile...

1 commentaire:

  1. La grandeur de Cybèle et la douceur d'Isis...

    Puissante est la déesse chère à Viollet-le-Duc.

    RépondreSupprimer