jeudi 27 novembre 2014

Il est des jours, il est des nuits


Il est des jours, il est des nuits,
Où j'ai besoin de faire le vide,
D'échapper au mortel ennui
Que m'inspire ce monde avide.

Il est des matins de grisaille
Où de tout ou rien je n'ai cure ;
Où, le soir après le travail,
Je hâte mon pas et force l'allure.

Il me semble que tout se vaut ;
Vains le nécessaire et l'utile !
Foin de tout, du vrai et du faux !
Rires et pleurs sont autant futiles !

J'ai tant peur de ce souffle froid
Qui glace mon âme, serre mon cœur.
Comme je me sens si seule parfois !
L'Ami, ne pars pas et demeure !

1 commentaire: