samedi 15 novembre 2014

Équipement du chevalier inexistant

Qui forgera pour moi l’armure d’argent lisse ?
Qui le solide écu, mur contre le danger,
Chargé pour le combat de meubles inchangés ?
Qui le sabre tranchant, pour combattre le vice?

Qui de gueules fera mon écharpe, complice
De maint long tour de garde où l’on ne peut bouger ?
Qui mes chaussons d’azur, où je pourrai loger
Ces pieds qui tant de fois me rendirent service ?

Mais je n’existe pas ; nul n’écoute ma voix,
Je poursuis mon chemin, héros sans toit ni loi,
À pareille évidence il faut que je me rende.

                                             La plaine de sinople et de sable les cieux,
                                             D’or les astres errants qui ravissent mes yeux :
                                             Je suis inexistant, je suis une légende.


1 commentaire:

  1. Remerciements à Italo Calvino pour la création de ce personnage dont je ne me lasse pas.

    RépondreSupprimer