vendredi 21 novembre 2014

Bouteille à la mer


     Chaque mot confié à la Toile,
     C'est une bouteille à la mer
     Qui suivra sa bonne étoile
     Jusqu'à ce qu'une main l'enserre.

     À moins qu'elle ne se fracasse
     Contre un écueil à fleur d'eau
     Ou quelque vilaine carcasse
     Qui jadis fut un bateau.



Tous ces mots chaque jour semés,
Finiront-ils dans l'abysse ?
Toutes ces paroles déclamées,
N'est-ce là que vain édifice ?

L'Ami, il me plaît de croire
Que les mots qu'emporte la lame
Se donneront un jour à boire
Dans le creux de ta belle âme.

Coupé ondé, en 1 d'azur cantonné en chef à dextre d'une étoile à huit rais d'or ; en 2 de sinople à la fasce ondée d'argent ; une bouteille d'argent posée en barre brochant sur la partition. 
(Composition MS)

3 commentaires:

  1. Qui sait où vont les courants marins de la Toile ? Leurs rivages sont invisibles.

    RépondreSupprimer
  2. Cette poésie est tout simplement MAGNIFIQUE!!!!!!

    Sabrine

    RépondreSupprimer