vendredi 31 octobre 2014

Viens, allons derrière le temps...


Tu me dis souvent : « Viens, allons derrière le temps,
Déchirons le voile de tous ces faux horizons
Où viennent s'échouer tant d'amours intermittents
Après les étreintes troubles de la déliaison. »

L'Ami, j'ai vu, au-delà de l'instant fugace,
Lové entre le déjà-plus et l'à-jamais,
Du maintenant-de-nous le souverain espace
Où mon âme lasse désire demeurer désormais.

Vois comme le temps atrophié par la hâte des hommes
Dessèche les vies et fait chuter les fiers royaumes.
Quittons ces lieux d'exils et ces fabriques d'exodes.
 
Nous cultiverons la rose musquée dont l'odeur
Profonde habille si bien la volupté des cœurs.
J'écrirai des sonnets, tu chanteras des odes.

ML, Café de la Paix

3 commentaires: