mardi 21 octobre 2014

Le dicton du jour : si t'as une belle caisse...

... tu ramasses les gonzesses !
Tout est relatif. Il convient donc de voir les choses dans leur contexte, au risque, sinon de méjuger de la question. Les deux femmes assises dans la cage, une botte de paille faisant office de siège, se rendent à quelque marché local ou s'en reviennent, c'est selon. Elles n'affichent aucun état d'âme à se déplacer de cette sorte et s'entretiennent des choses de la vie, la leur en l'occurrence. On fait avec ce qu'on a. Cette scène se déroule-t-elle dans un pays de l'Est ou dans quelque inavouable contrée reculée de la France profonde (dont certaines mauvais esprits prétendent qu'elle commence après le périphérique parisien) ? Peu importe au demeurant, car la chose est drôle et l'on rit sainement. Et qui sait, si nos deux mères se revoyaient dans cet équipage, elles se joindraient à nous et seraient même pliées à n'en plus pouvoir.

Mais le dicton dit vrai : avec une belle caisse, tu ramasses les gonzesses ! Les constructeurs ne s'y trompent pas pour promouvoir leurs modèles. Ils savent leur latin en cette matière libidineuse. Plus qu'un simple moyen de locomotion pour aller de A à B, la voiture est d'abord un faire-valoir social, un symbole de puissance, surtout quand elle coûte les yeux de la tête. Beaucoup de femmes sont très sensibles à cela. Et beaucoup d'hommes leur confèrent ce pouvoir de séduction. Conduire une voiture d'allure sportive et puissante, ça vous investit d'une virilité. Ça peut même vous la remplacer, voire vous en dispenser... Et sans doute aussi du cerveau. Neurones ou chevaux, il faut choisir. On ne peut pas être à cheval sur tout.

2 commentaires:

  1. Tu n'as pas pu t'en empêcher, il fallait que tu nous la ressortes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me connais, la mouche est passée dans le plafond... Mais attends, je vais en ressortir une autre. Une scène d'anthologie... dont je ne me lasse pas.

      Supprimer