mardi 24 juin 2014

L'histoire du calife prévoyant et attentionné

On raconte que le Calife Al-Ma'mûn avait un pur-sang arabe d'exception. Le chef d'une tribu convoitait ce cheval et avait demandé maintes fois au Calife de le lui vendre. Cependant, Al-Ma'mûn tenait beaucoup à son étalon et refusait de le céder.

N'ayant pas de scrupules, le chef de la tribu décida de se le procurer par n'importe quel moyen.

Ayant appris que le Calife avait pour habitude d'aller en forêt sur son cheval, il alla s'étendre sur la route se faisant passer pour un mendiant souffrant et très affaibli.

Voyant l'état de ce pauvre malheureux, le Calife fut pris de compassion et descendit de son cheval. Il lui proposa alors de l'emmener au dispensaire et l'aida à se hisser sur sa monture.

Une fois installé sur le dos du pur-sang, l'imposteur donna des coups de pieds sur les flancs de celui-ci qui partit au galop.

Al-Ma'mûn courut derrière lui en lui criant de s'arrêter.

Quand il fut hors d'atteinte, le voleur s'arrêta et se retourna vers le Calife qui lui adressa ces paroles :

- Certes, tu t'es emparé de mon cheval, tant pis !

Mais je te demande une faveur.

- Laquelle ?

- De ne divulguer à personne comment tu t'es approprié de mon cheval.

- Et pourquoi ?

- Parce que, si cette nouvelle venait à se répandre, il se peut qu'un jour une personne soit réellement malade et étendue sur la route sans que personne ne lui vienne en aide de peur d'être victime comme moi d'abus de confiance et de brigandage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire