mercredi 25 juin 2014

L'alphabet de Grasset : la lettre O - Le compas en héraldique



Le compas en héraldique


Cormontreuil
(Marne, Champagne-Ardenne)

D'azur au sautoir d'argent chargé d'un compas ouvert de sable, cantonné, à dextre, d'une fleur de lys cousue de sinople et, en pointe, d'une jumelle ondée aussi d'argent et d'un clou aussi de sinople brochant sur la jumelle, aux douze étoiles d'or ordonnées en orle brochant à senestre sur le sautoir et le compas, au chef aussi d'azur brochant sur le sautoir, chargé d'une fasce d'argent côtoyée de deux doubles burèles potencées et contre-potencées d'or.


La fleur de lys évoque l'abbaye Saint-Pierre-les-Dames, dont les abbesses furent seigneurs de Cormontreuil jusqu'à la Révolution de 1789. La croix de Saint André évoque le patron de la paroisse, saint André, apôtre qui fut crucifié sur une croix en forme de X. Le compas fait référence à Gérard Chardonnet, connu sous le nom d'arpenteur de Cormontreuil. Il symbolise également l'ouverture de la commune sur le monde technologique et le progrès. Le clou rappelle les moulins qui étaient situés le long de la Vesle, évoquée ici par les courbes situées au bas du blason. Les étoiles enfin sont là pour mentionner son appartenance à l'Europe.


Le Champ-Saint-Père
(Vendée, Pays de la Loire)

D'argent aux quatre épis de blé au naturel en bouquet mûris par un soleil non figuré de gueules mouvant de la pointe, à la chape abaissée, partie au premier de sinople à la roue dentée d'argent et au second d'or à la grappe de raisin de gueules feuillée de sinople, au compas ouvert au naturel brochant sur le trait de la chape.
Locronan
(Finistère, Bretagne)


De gueules à la force de tondeur (au compas ouvert en chevron) d’argent accosté de deux bobines de navette d’or.
Rieumes
(Haute-Garonne, Aquitaine)

D'or au compas de gueules. 

Volvic
(Puy-de-Dôme, Auvergne)

D'azur aux attributs de bâtisseurs d'or, un rapporteur d'angle posé en fasce, une massette renversée brochant en pointe sur l'append d'un fil à plomb, un compas posé en chevron entravaillé avec une équerre posé en chevron renversé et brochant sur le bras dextre du compas, à six épis de blé issant en rayonnant du rapporteur d'angle, au chef alésé d'argent chargé du mot VOLOVICUM de sable.


Charles Pierre Claret de Fleurieu (1738-1810) 

Coupé, le premier parti d'azur au signe des comtes sénateurs et d'azur au soleil rayonnant d'or, accosté à sénestre en pointe d'un croissant versé d'argent, les pointes vers le canton, le deuxième de sinople au compas ouvert d'argent, les pointes dirigées à sénestre (vers le centre des astres).




Charles Pierre Claret de Fleurieu (2 juillet 1738 - Lyon ✝ 18 août 1810 - Paris), sénateur (5 thermidor an XIII), comte Claret de Fleurieu et de l'Empire (lettres patentes du 26 avril 1808, Bayonne), Légionnaire (9 vendémiaire an XII), puis Grand officier de la Légion d'honneur (25 prairial an XII).


Le sculpteur en chromolithographies anciennes




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire