jeudi 1 mai 2014

Si j'avais une poupée, je l'appellerais terre...

Certains élèves ont instamment demandé à ce que l'on mette le poème de Pierre Chêne - La Poupée Terre – sur le blog. Ils aiment beaucoup ce texte qu'ils ont récité tout récemment. Voilà, c'est chose faite. Souhaitons qu'ils seront nombreux, une fois adultes, à continuer de bien s'occuper de cette poupée-là.

Si j'avais une poupée, je j'appellerais terre. 
Elle aurait des beaux yeux, des yeux bleus de rivière. 
Elle aurait un manteau de fleurs et de forêt
Où tous les animaux aimeraient se cacher.


Elle aurait une robe de lacs et d'océan
Qui couvrirait ses pieds de vagues de diamant. 
Elle aurait des cheveux de brume et de nuages
Et des larmes de pluie parfois sur le visage.


Je la consolerais et je dirais aux grands :
Arrêtez de souiller sa robe d'océan. 
Arrêtez de brûler son manteau de forêt. 
Regardez ses cheveux rongés par vos fumées. 


Enlevez vos poisons de ses beaux yeux-rivière.
Laissez les animaux vivre en paix avec terre.
Je la protégerais et je dirais aux grands 
Que cette poupée là appartient aux enfants.

Pierre Chêne

Peintures de Jonathon Earl Browser 

1 commentaire:

  1. Marc!
    Hier, on a envoyé un courrier électronique sur heraldie@gmail.com
    Meri de répondre..
    Baptiste.

    RépondreSupprimer