lundi 12 novembre 2012

L'alphabet de Grasset : la lettre B

Dans la mythologie grecque, Héméra est une divinité primordiale, fille d'Érèbe * (les Ténèbres) ou de Chronos (le Temps) et de Nyx (la Nuit), mais selon Hygin **, elle serait directement issue du Chaos primordial. Sœur d'Éther (la Lumière céleste), elle incarne la Lumière terrestre et personnifie donc le Jour.

Nyx (Nox en latin) est la déesse de la Nuit personnifiée. Selon la Théogonie d'Hésiode, elle et son frère Érèbe (les Ténèbres) sont les premières divinités issues du Chaos primordial.
 
Le blason du jour porte un soleil sommé d'un arc de cercle qui symbolise sa course dans le ciel. Le blason de la nuit illustre les corps célestes visibles : lune, étoiles (les planètes apparaissant comme des étoiles) et comète (ici, à la queue courbée en bande). La champagne ondée évoque l'élément liquide qui est régi par la lune. Le personnage dormant représente Morphée, fils d'Hypnos, le dieu du Sommeil (le Somnus des Romains), et de Nyx, déesse de la Nuit. Il a pour vocation d'endormir les mortels. Le jour et la nuit rythment la vie, d'où le sablier qui indique le temps qui s'écoule, inexorablement.
Hypnos est le Gardien de la Nuit. Il reste éveillé quand tout le monde dort. Il peut, quant à lui, endormir les dieux autant que les hommes.
Chronos est un dieu primordial. Il personnifie le temps et la destinée.

* Dans la mythologie grecque, Érèbe est une divinité infernale née du Chaos, personnifiant les Ténèbres, l'Obscurité des Enfers. Il est le frère et l'époux de Nyx (la Nuit), dont il a engendré Éther (le Ciel supérieur) et Héméra (le Jour). Il est décrit dans la Théogonie d'Hésiode, le récit sur l'origine des dieux.

** Caius Julius Hyginus dit Hygin (grammairien et mythographe du temps d'Auguste) : Fabulae et Astronomicum pœticum, publiés tous les deux dans les Mythographi latini de Muncker (Amsterdam 1681).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire