samedi 27 octobre 2012

L'enfant et le miroir

Une fable de Jean-Pierre Claris de FLORIAN (1755-1794)


Un enfant élevé dans un pauvre village
Revint chez ses parents, et fut surpris d'y voir
Un miroir.
D'abord il aima son image ;
Et puis, par un travers bien digne d'un enfant,
Et même d'un être plus grand,
Il veut outrager ce qu'il aime,
Lui fait une grimace, et le miroir la rend.
Alors son dépit est extrême ;
Il lui montre un poing menaçant,
Il se voit menacé de même.
Notre marmot fâché s'en vient, en frémissant,
Battre cette image insolente ;
Il se fait mal aux mains. Sa colère en augmente ;
Et, furieux, au désespoir,
Le voilà devant ce miroir,
Criant, pleurant, frappant la glace.
Sa mère, qui survient, le console, l'embrasse,
Tarit ses pleurs, et doucement lui dit :
N'as-tu pas commencé par faire la grimace
A ce méchant enfant qui cause ton dépit ?
- Oui. - Regarde à présent : tu souris, il sourit ;
Tu tends vers lui les bras, il te les tend de même ;
Tu n'es plus en colère, il ne se fâche plus :
De la société tu vois ici l'emblème ;
Le bien, le mal, nous sont rendus.


 Illustration de J.-J. Granville pour une édition de 1842.
 
Jean-pierre CLARIS DE FLORIAN, ne à Sauve le 6 mars 1755. Il passa une partie de son enfance auprès de Voltaire qui s'appliqua à l'instruire et à le former faisant de lui son protégé. Les fables de Florian font de lui, après La Fontaine, un célèbre fabuliste. Son théâtre est peu connu de nos jours mais il a pourtant écrit des pièces très appréciées en son temps. En 1788, à l'age de trente trois ans, il est élu à l'Académie Française. Il a abordé presque tous les genres; des contes en vers, des pièces fugitives, des romances en vers. De 1784 à 1792, il publie ses nouvelles. Son oeuvre magistrale fut Estelle. Parolier c'est lui qui écrivit « Plaisir d’amour ». Incarcéré durant la révolution il fut libéré à la fin de la terreur en 1794, l'âme brisée, hanté par des spectres, atteint d'un fièvre hectique, il meurt le 13 septembre de la même année, à Sceaux (Hauts de Seine). La vie de Florian fut bien courte, pourtant son œuvre littéraire compte plus de vingt volumes.
Source : Ville de Sauve

Buste de Florian au Jardin des Félibres à Sceaux

Le blason de Florian
Voir le site Armorial des rues de Paris
 
Les Fables de Florian illustrées par J.A. Dupich
Artima Tourcoing 1945
 

Le vacher et le garde-chasse
 

Le grillon


Les fables de Florian illustrées par Benjamin Rabier


L'aveugle et le paralytique

3 commentaires:

  1. J'aime son blason et sa poésie est superbe

    RépondreSupprimer
  2. Sais-tu en quelles année il a écrit "L'enfant et le miroir" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour cette fable précisément, non, mais la première publication du recueil date de 1792.

      Supprimer